4 clichés qui me font chier

Chroniques 2797
Myriad phantom

Myriad phantom

On râle beaucoup contre eux, mais on peut parfois les apprécier. Ce sont nos amis les clichés. Mais qu’est-ce qu’un cliché ? Il s’agit d’un code narratif qui a été mal utilisé. En bref, quand un code est présent mais d’une manière peu naturelle, on parle de cliché. Souvent, c’est par convenance ou paresse qu’ils sont là. La pire conséquence est que le spectateur s’en rende compte et que son immersion dans l’oeuvre soit brisé. Après, certains clichés nous énervent plus que d’autres car chacun d’entre nous est différent. Nous n’avons pas tous les mêmes expériences ni les mêmes goûts, rendant les clichés plus ou moins supportables selon les personnes. Voici donc 4 clichés qui personnellement me pètent les couilles. 

Le statu quo dans les romances

To Love ru rito

Le héros se retrouve avec un harem de filles, toutes plus mignonnes les unes que les autres et qui sont amoureuses de lui. Vous venez de vous attacher à l’une d’entre elles, grâce à sa personnalité et/ou son physique. Elle fait tout pour se rapprocher et partager des moments avec lui. Vous l’encouragez de tout votre coeur pour qu’elle réussisse à le séduire pour pouvoir partager son bonheur. Avant que, à la fin de l’anime, vous vous rendez compte que tous ses efforts n’ont servi à rien. Et le pire, c’est que quelque soit la fille que vous avez choisi de supporter, le résultat final aurait été le même. Car le héros a décidé de ne sortir … avec personne.

Véritable classique dans les animes harems, ne pas fixer le héros à une fille permet de ne frustrer personne. Chacun est alors libre d’imaginer le héros avec n’importe laquelle d’entre elles et donc, laisser un maigre espoir que cela se réalise. Bonne intention, n’est-ce pas ? Mais en réalité, cette fin est un véritable foutage de gueule aux spectateurs qui se sont investis émotionnellement dans les personnages. Pas seulement parce que leur favorite n’a gagné le coeur du héros. A la limite, si une autre fille aurait choisie et qu’il y a une bonne explication du « pourquoi elle ? », c’est frustrant mais qu’il en soit ainsi. Mais qu’aucune conclusion n’est offerte. Si aucune ne sort avec le mec à la fin, qu’est-ce que cela change du début ? RIEN. Donc tout ce qui s’est passé dans l’anime n’a servi à rien.

Donc à défaut de satisfaire quelques uns, autant frustrer tout le monde.

La fille qui se fait surprendre dénudée OU en train de se changer

tatsumi mine moment

Lé héros se dirige tranquillement vers <insérer lieu où un personnage féminin peut se changer>. Il l’ouvre la porte et tombe COMME PAR HASARD sur une fille plus ou moins dénudée. Après quelques secondes d’incompréhension, il se fait arracher le visage dans un cri de « HENTAI » ou « BAKA » qui défonce les oreilles.

La situation est cocasse et inattendue, ce qui crée un effet comique. Dans la théorie. Mais dans les faits, ça tombe à plat. Parce que cette scène peut s’insérer quasiment dans n’importe quel anime. Vous l’avez forcément plus d’une fois et telle qu’elle. Et on sait tous que plus on répète une blague, moins elle a de chances de fonctionner. Cependant les créateurs n’ont toujours pas compris que ce gag était usé jusqu’à la moelle et l’insère de manière la moins naturelle possible dans un épisode random.

En dehors du fait que ce n’est plus drôle, la scène est profondément inutile. Si l’anime au fond sérieux, l’ambiance sera instantanément ruinée. Pour les personnages, ils auront des réactions ultra-prévisibles ou leur relation sera artificiellement plombée. Même si c’est pour faire du fan-service, il y a moyen de faire plus original. Bref, il y aura toujours mieux à faire que cette scène. 

L’inceste

Oreimo ending

Deux personnages tombent amoureux l’un de l’autre ou sortent déjà ensemble. Cependant, leur relation cache un petit détail : ils sont frère et soeur. Chose un peu incompatible avec l’amour romantique. C’est pour cela que leur relation se déroule dans le plus grand secret. Mais leur amour peut-il durer face au tabou social ? Devront-ils le cacher toute leur vie ou au contraire, l’avouer ? Et si c’est le cas, comment leurs proches vont-ils réagir et le vivre ?

Autant de questions qu’aucun anime du genre n’aborde de manière sérieuse. A chaque fois, l’inceste n’est qu’un prétexte pour enchaîner les blagues et autres malentendus. On se retrouve toujours avec un mec random qui se retrouve avec une ou plusieurs filles, qui vont devenir sa/ses soeur(s) et qui va/vont tombée(s) amoureuse(s) de lui. S’en suit une longue série de blagues plus ou moins malaisantes, qui sont (dans le fond) des réalisations de fantasmes des auteurs. 

Les histoires d’inceste sont toutes ultra-prévisibles car le concept même pue la facilité. Dans une fiction, pour faire une relation amoureuse intéressante, il faut des obstacles que nos deux protagonistes doivent surmonter (comme dans tout schéma narratif). Avec l’inceste, l’obstacle est déjà tout trouvé et il est de taille. De plus, pas besoin d’expliquer pourquoi la fille est amoureuse de lui : ils ont toujours vécu ensemble, elle a eu le temps de s’attacher à lui. Sans compter les retournements de situation possibles, du genre « en fait, on est pas frère et soeur ». Les petites soeurs (car oui, c’est toujours des soeurs) sont des filles qui ne savent rien faire sans leur grand frère et qui lui crie dessus.

Le summum de l’insupportable. A moins que …

Le personnage de LN

Kirigaya Kazuto

Le cliché qui gâche des animes toutes les saisons et qui se reproduit à une vitesse inquiétante : le personnage masculin dans les animes issus de LN. Alors techniquement, on le retrouve pas que dans ces animes-là mais c’est dans ces derniers qu’il est systématique d’en retrouver (à mon grand désespoir).

Donc concrètement, c’est quoi LE personnage masculin cliché ? C’est ce mec banal, qui n’a pas d’amis (ou peu), qui est moyen en cours ou en sport. Ses passions (s’il en a), c’est les jeux vidéos, les mangas ou les animes. Alors qu’il menait sa vie tranquille, il va devoir sauver le monde (ou s’immiscer dans les problèmes des autres) parce qu’il est la personne idéale. Parce qu’il possède un pouvoir caché surpuissant (dont lui-même n’est pas courant), faisant de lui un mec badass. Fort de cet exploit, TOUTES les filles vont lui tomber dans les bras. Pourquoi vous me demanderez ? A cause de sa LEGENDAIRE GENTILLESSE, qui fait qu’il essaiera de satisfaire tout le monde. Au détriment de lui-même, ce qui fait les filles se sentiront obliger de prendre soin de lui.

Au final, on se rend compte que le héros n’a aucune personnalité propre. Certes, il peut avoir des objectifs mais son caractère dévie rarement de la description ci-dessus : gentil, juste, droit, attentionné, timide avec les filles. Tout ça pour une seule raison : ce personnage … c’est censé être vous. Il faut donc trouver un équilibre entre le réalisme du personnage et son héroïsme, pour faire en sorte que le spectateur croie que quelqu’un comme lui peut faire des choses exceptionnelles. Mais la plupart du temps, c’est raté. Ce qui fait qu’on ne ressent pas grand chose pour lui. De plus, vu qu’on sait d’avance qu’il sera là pour secourir tout le monde, il n’y a aucun suspense. Puis pour les autres personnages, voir quelqu’un d’autre résoudre leurs problèmes les fait passer pour des incapables.

Si ce protagoniste représente le lecteur, ça en dit très long sur lui.

C’est tout pour cette liste du sel, qui ne m’a pas servi uniquement à cracher ma haine. Même si ces clichés m’énervent, ils sont utilisés pour des raisons précises. Malheureusement pour eux, leur utilisation récurrente ont fini par lasser le public, qui demande du renouveau. Mais changer ces codes auxquels nous sommes familiers est très difficile car cela risque de dénaturer l’anime. L’objectif donc est de se les réapproprier pour les caser dans l’anime sans que cela fasse tâche. Ce que tous les bons animes font de base, quoi.

Et vous, quels sont les cliché qui vous énervent le plus ?

Database d'anime, de seiyuu et d'opening sous forme humaine. Spécialiste en industrie anime/manga. Joueur de LLSIF à ses heures perdues. Trouvable sur Twitter (@RequiemForFemto) et MAL (xxxPhantom).

Laisser un commentaire