Japan Vrac possède désormais son Tipeee !

Japan Vrac possède désormais son Tipeee !

Tout est dans le titre. Faites un maximum de dons pour nous soutenir ! 

A samedi pour l’article de la semaine.

Les animes, c’est la vie. A plus.

Eh … (Shinryaku Ika Musume, Anbe Masahiro, Diomedea, 2010)

Quoi ? Comment ça vous voulez des explications à tout ce bordel ? Bon ben, ok. Même si c’est expliqué sur la page du Tipeee, cela ne fera pas du mal de rentrer plus dans les détails de la démarche.  

C’est quoi Tipeee ?

 

J’ai vraiment besoin de présenter le site ? (We Never Learn, Tsutsui Taishi)

Pour les deux/trois qui dormaient dans une grotte, Tipeee est une plateforme de financement participatif. Contrairement aux autres, Tipeee permet de soutenir les créateurs de contenu dans leurs projets actuels, avec un don à l’appréciation du donateur. Et pour saluer le geste, les créateurs offrent des contreparties à ces derniers (news, lots, vidéos et autres bonus).

Ce système, vous le connaissez déjà : presque tous les youtubers FR en possèdent une. A tel point que c’est obligatoire de la mettre après les logos Facebook, Twitter et Instagram. Parce que ce mode de financement possède un énorme avantage pour le public : il n’est pas agressif ni intrusif. Chacun reste libre de participer ou non, sans que le contenu disponible à tous n’en pâtisse.   

Alors c’est bien beau tout ça mais cela ne répond pas la question à un million d’euros …

Pourquoi vous faites un Tipeee, bande de vendus ?

 

L’idée à commencé à germer quand j’ai vu des blogueurs lancer leurs propres Patreons. Et je me suis dit que c’était un moyen honnête de se faire un peu de sous. Après tout, mon objectif à long terme serait d’en vivre et de manière honnête. C’est-à-dire sans publicité agressive ni sponsoring douteux. 

Même si j’étais moyen chaud pour le faire à la base. En effet, qui suis-je pour demander votre argent ? Mais après une intense réflexion, je me suis dit que le site que vous voyez est le fruit de centaines d’heures de travail. Que cela soit sa mise en place, sa maintenance, son contenu, on se démène pour toujours vous offrir une expérience la plus agréable possible.

Mais sincèrement, est-ce que vous resteriez sur un site lent, moche avec des articles aussi profonds que le QI d’une huître morte dans le coma ?

Quand vous lisez les premiers articles du site (Kiznaiver, Kobayashi Hiroki, Trigger, 2016)

Mais avoir cette qualité à des coûts multiples. D’abord, on doit payer tous les frais de fonctionnement du site : l’hébergement, les extensions et les licences. Après un calcul ramené au mois, on arrive à (environ) 15 euros par mois. 

Ensuite pour faire les articles, je cherche beaucoup dans la littérature. Encore pour les critiques, il suffit de faire marcher son cerveau pour organiser ses idées. Mais pour les analyses du fandom et de l’industrie, de bonnes références sont nécessaires pour ne pas dire n’importe quoi. Une montagne d’informations est disponible sur Internet, mais il y a de tout : du bon comme du très mauvais. Ces livres, vous l’aurez deviné, ils ne sont pas gratuits, oscillants entre 4 et 20 euros.

La passion c’est bien, mais ce n’est pas ce qui va payer les factures. On est d’accord que ce n’est pas grand chose, mais on paye tout ça de notre poche. Et (au moins) pouvoir les rembourser, c’est déjà un grand pas.   

Mais on ne compte pas s’arrêter là, parce qu’une fois qu’on aura remboursé les frais …

LES BONUS

 

PRINCIPALEMENT TROIS !

L’argent récolté nous permettra d’abord, d’enlever la publicité du site et NE PLUS JAMAIS EN REMETTRE. Nous sommes conscients que ça vous énerve de voir de la pollution visuelle. Vous lisez un article tranquille quand vous vous faites agresser par une pub, vous fermez l’onglet direct. On se retrouve tous perdants.

Ensuite, pour les tipeurs, on propose deux types de contreparties. Avec les cadeaux digitaux, vous aurez accès à des news mensuels sur ce qui va arriver sur le site. Les prochains articles, les futures collaborations et les contreparties physiques qui vont arriver. Pour les plus généreux, je me mettrais à votre service en vous invitant à donner vos avis sur les articles qui vont sortir. Ou bien carrément, me missionner pour que j’écrive un article de votre choix. Enfin, j’essaierai de vous proposer des divers guides sur le monde de l’anime en général, comme celui de l’animation japonaise.

Pour les cadeaux physiques, il s’agira de lots à gagner par tirage au sort. Mais pas des produits contrefaits comme on en trouve dans les conventions, non non non. J’essaierai de proposer des produits importés du Japon, surtout des illustrations (parce que c’est pas cher à envoyer). Mais à l’avenir, des goodies comme des figurines, des montres ou des artbooks pourraient se rajouter.

Petit teasing

En dehors des produits japonais, je compte vous offrir des travaux d’artistes qui méritent d’être plus connu. Non seulement vous gagnerez de beaux objets et cela vous permet de les découvrir (et certains ont énormément de talent). J’en ai déjà quelques uns en tête mais si vous avez des idées, n’hésitez pas.

Et le reste alors ?

 

AUCUN CHANGEMENT DE PREVU ! Un article inédit sera disponible tous les samedis. Je tiens ce rythme depuis un an et il n’y a aucune raison que ça change. 

Le mot de la fin

 

En créant Japan Vrac, nous nous sommes fixés comme mission de pouvoir de notre passion. Mais comme les héros de JUMP, nous ne pouvons pas y arriver seul. Je sais que pour vous donnez de l’argent à des inconnus peut vous stresser. Mais si vous avez appris et/ou apprécié notre travail, même la plus petite somme est un salaire suffisant pour nous. Et nous tenterons de vous rendre la pareille avec des cadeaux.

Cela fait 3 ans que Japan Vrac existe : il a beaucoup évolué et avec vous, on ne compte pas s’arrêter là. 

Voilà pour cette présentation. J’espère que cet article aura répondu à vos questions. Si vous voulez nous soutenir financièrement, vous pouvez faire un don (pour qu’on se gifle avec) en cliquant sur l’image. 

(K-ON, Kakifly, Kyoto Animation, 2009)

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.