Kuzu no Honkai : “Faire l’expérience de la souffrance”

kuzu no honkai banniere

S’il y a bien un genre d’anime que j’adore regarder, c’est les animes de romance. Tout simplement parce que l’appréciation (que j’ai) des personnages ont une place primordiale de mon jugement final. Tout aura beau être horrible, s’il y en a un que j’apprécie, cela ne sera pas chassé de mon esprit rapidement. C’est pour … Lire la suiteKuzu no Honkai : “Faire l’expérience de la souffrance”

Les premières impressions – Animes du printemps 2017 (partie 2)

Lien pour la première partie (Renai Boukun, Tsuki ga Kirei, Sakurada Reset, Sakura Quest, Eromanga-sensei) Rokukara Preuve (encore une fois) que le combo LN + Fantastique est gage de qualité discutable (mais qui rencontre du succès). Tout l’anime est un repompage violent de tout ce qui a pu se faire. L’univers est lambda : il … Lire la suiteLes premières impressions – Animes du printemps 2017 (partie 2)

[ POSITIVE ANIMETUDE ] – The Tatami Galaxy.

*On m’a énormément reproché durant l’année 2016 de ne parler que des mauvais côtés de l’animation japonaise. Et, à vrai dire, je m’en badigeonne allègrement le derrière avec le pinceau de l’indifférence, pensant qu’il est plus important de regarder les lacunes des oeuvres massivement adulées que de parler positivement d’oeuvres dont tout le monde se tamponne … Lire la suite[ POSITIVE ANIMETUDE ] – The Tatami Galaxy.

Juger un anime sur une affiche = le cas de Keijo

Aucune saison d’anime ne passe sans compter au moins un anime avec le tag ecchi. A tel point que cela fait partie intégrante du paysage “animesque”. C’est bien connu, le sexe, ça fait vendre et l’animation n’échappe pas à la règle. L’apparition des premières oeuvres porno remonte aux années 80 mais les fans les plus … Lire la suiteJuger un anime sur une affiche = le cas de Keijo

Kuma Miko ou l’importance de la conclusion

L’année 2016 aura été l’année du slice of life. En effet, beaucoup de ces séries se sont révélés être de bonne qualité. En vrac, on pourrait citer Flying Witch, Amanchuu, Tanaka-kun ou encore Mob Psycho 100. Et parmi ces séries, il y en a une qui aurait pu être sympathique mais qui se rate violemment. Dans … Lire la suiteKuma Miko ou l’importance de la conclusion