50 conseils pour survivre aux conventions manga

Listes/Tops
convention manga conseils japan expo 2017

[Petite note avant de commencer. Cet article est largement inspiré du Manuel de savoir-vivre du spectateur du Fossoyeur de Films (qu’on présente plus) et de Man vs Wild – Survivre au 16ème impact de Japan Expo du Néant Vert. Allez lire ce blog: il est très enrichissant et le mec derrière à des années d’expérience de blogging derrière lui. Et promis, j’ai pas été payé pour cette pub. Bon, passons à l’article.]

Rah, les conventions, des événements que l’on attend avec impatience. Vive les joies des rencontres, des boutiques et des cosplays en tous genres. Unique moment où on peut s’habiller et faire n’importe quoi sans être considéré comme un con …

Oui mais voilà. Les conventions sont en avant tout des expériences collectives qui se préparent à l’avance. Et plus les années passent depuis ma première conv en 2011, certains conseils méritent d’être rappelés. Donc, à toi (oui, je te tutoie pour que tu appliques ce je vais te raconter) qui veux en profiter sans soucis, voici ma très longue liste des conseils pour survivre à ce genre d’événement.

Avant de faire quoi que soit

 

Renseigne-toi un maximum: Plannings, invités, activités, exposants, ne néglige rien. Car il y a beaucoup de choses à faire dans une convention que simplement faire le tour des étales. Les organisateurs essaient de proposer un maximum de contenu dont la majorité ne profite pas. On se retrouve avec des gens qui se demandent ce qu’ils foutent ici. Ne fais pas partie de ces gens-là !

Regarde les commentaires des anciennes éditions: Quasiment chaque convention possède un groupe Facebook où les visiteurs postent leurs ressentis à la fin de l’évènement. Ça demande du temps de remonter le fil d’actualités mais si tu veux pas passer des heures à chercher, va sur Google. Tu vas tomber sur des avis de visiteurs mais aussi d’exposants et de la presse pour te savoir à quoi t’as à faire.

Cherche des amis avec qui y aller: L’éternel débat de seul ou à plusieurs. Pour avoir expérimenté les deux, elles ont leurs avantages et leurs inconvénients. Entre amis, t’as moyen de t’amuser même si la convention n’est pas ouf. Alors que seul, tu es beaucoup plus libre. A choisir, je te conseille de ne pas y aller seul. A moins que tu sois un habitué des conventions. Seul, à moins que tu sois très sociable, il va te falloir sortir de ta zone de confort. De plus, ce sera moins cher puisque tu pourras diviser les coûts.

Les billets

 

Des billets pour la Japan Expo 2014

Vas-y les deux jours: Sache que dans toutes les conventions de France, il y a 3 grosses catégories de billet :1 jour, 2 jours et VIP.

Selon la taille et la réputation du salon, le prix des billets varie fortement mais on reste entre 5 et 15 euros pour une seule journée. Cependant, à titre personnel, je te déconseille d’y aller qu’une seule journée. Du moins si tu veux profiter totalement de ton expérience. Après, je peux parfaitement comprendre que tu n’aies pas beaucoup de budget, que tu aies de la route à faire pour rentrer ou une autre activité plus importante. Mais j’estime qu’une convention, il faut la vivre du début jusqu’à la fin. C’est pour ça que je te recommande d’y aller les 2 jours.

Au niveau des billets VIP, les avantages sont pas vraiment méga intéressants. L’entrée en avance, l’accès à un espace dédié, des cadeaux ou encore d’autres avantages. Je te conseille de garder votre argent. SAUF SI tu souhaites avoir une dédicace d’un invité. Dans ce cas, achète les billets pour les fameux coupes file qui vont sauver des heures de votre vie. Parce que si tu souhaites avoir une dédicace, soyez près à passer des heures à attendre dans la queue.

ACHETE LE EN AVANCE: Parce que pour les préventes, ça ouvre plus tôt. Mais surtout, la file avance plus vite (Dédicace aux mecs qui mettent 15 ans à sortir leur CB à la caisse). 

Les billets sont souvent non nominatifs: C’est-à-dire que peu importe le nom dessus, OSEF. Le plus important, c’est le code barre. 

A faire la veille de la convention

Amanchu (Amamo Kozue, J.C Staff, 2016)

Fais un planning: Avant le jour J, ouvre tous les plannings du salon sur ton ordi et fait un check de ce que tu veux voir. Déjà, ce serait terrible de débarquer l’après-midi et de te rendre compte que t’as raté une conférence qui a lieu le matin et qui avait l’air trop cool. Mais surtout, une queue va vite se former plusieurs dizaines de minutes avant que ça commence. Et si elle implicite une célébrité, l’attente peut (et va) se chiffrer en heures. Et c’est pas sûr que tu es une place ou un autographe à la fin. Pour éviter cette catastrophe, anticipe.   

Analyse le plan: Tout comme le programme, le chemin pour aller des stands bien précis peuvent être de vrais calvaires. Les allées sont souvent assez larges mais l’affluence se charge de vite les combler. Ajouté à cela, les gens qui s’arrêtent devant les stands et les embouteillages ne tardent pas à arriver. Si tu dois te rendre quelque part, évite à tout de prix de passer près des scènes et des stands de dédicaces. C’est ça que la concentration de personnes immobiles est la plus forte.

Prépare ton sac: Peu importe que ça soit un sac à dos, une sacoche ou une « poche » (comme on dirait à Toulouse), c’est un indispensable. Déjà pour ranger ce que tu vas acheter et pas te les trimbaler à bout de bras. Mais aussi pour les affaires que tu vas devoir amener. C’est-à-dire de la bouffe, de l’eau et un déo (je t’expliquerai pourquoi).

Encombre toi le moins possible: C’est bien d’avoir fait des provisions encore faut il qu’ils laissent de la place pour vos achats. Peu importe le temps, je te déconseille de prendre un manteau. Parce que tu vas crever de chaud et tu vas te le trimballer sous le bras. 

LAVE TOI, BORDEL: Un fléau qui s’étend à la vitesse de la lumière, c’est la puanteur. A force de cocoter dans un espace réduit, tu vas transpirer de malade. Et ça passe rarement inaperçu. Donc, je t’en supplie messieurs (oui, parce que ça touche surtout les mecs), prenez une douche après chaque journée. Merci.

Porte des habits confortables: Tu vas beaucoup marcher et bien chauffer dans le bâtiment. Pour le bonheur de tes pieds, des chaussures confortables sont vivement recommandées. Les filles, les talons, c’est pas la meilleure du siècle. Enfin, pour la tenue, entre avoir trop froid dehors ou trop chaud dedans, la première situation est la moins pire. En conséquence, met juste un T-shirt et quelques couches si t’es vraiment frileux.

Charge tes merdes électroniques: Une erreur à ne jamais commettre, c’est de ne pas avoir chargé ton tel, surtout quand tu viens avec des amis. Parce que tu vas les chercher en permanence dans la conv. En effet, il y a 100% de chances que tu en perdes un de vue, emporté par la foule. Et si ton portable est mort, ça va être mission impossible de le retrouver. De plus, adieu les photos de cosplays et les jeux pendant la queue. Avoir un téléphone chargé à 100%, c’est la garantie de moins se faire chier. 

DORS LA NUIT: Dépense ton énergie dans la convention, pas en dehors.

Les transports

50 centimètres par seconde (Makoto Shinkai, CoMix Wave Flims, 2007)

A moins que tu dormes dans l’enceinte du salon, il va falloir que tu te déplaces de ta maison/hôtel jusqu’à là-bas. Et là, il y a deux écoles : ceux qui prennent la voiture et ceux qui prennent les transports publics.

Si tu prends la voiture,

Évite de la prendre: La voiture est l’option que je recommande le moins. En effet, c’est certes plus rapide que le bus mais tu vas galérer pour le reste. Il va falloir la garer, ce qui est un exploit étant donné que les parkings sont rapidement remplis. Selon l’endroit, ça pourra te coûter la peau du cul (*tousse* Paris *tousse*). Et enfin, il va falloir l’extraire de là à la fin du salon. Alors que c’est très souvent le bordel généralisé.

Ne la gare jamais sur le parking de la convention: Si jamais tu comptes tout de même prendre la voiture, ne stationne jamais dans les parkings du lieu de l’événement pour les raisons citées précédemment. Préfère les endroits à proximité qui possèdent un parking privé. Ou bien, gare toi loin de la convention quitte à devoir marcher un peu.

Fais toi déposer: Comme ça, pas besoin de t’inquiéter pour savoir si ta caisse s’est faite caillasser. Si tu comptes te faire conduire, assure toi un minimum que votre conducteur connaisse la route. Ce serait con de se paumer. Enfin, au moment de se faire déposer, évite de le faire en mode sauvage en plein milieu de la route.

Si tu prends les transports en commun,

BRACE YOURSELVES: A toi les joies d’être serré dans un bus simple qui passe toutes les demi-heures *yay*. Et oui, ce n’est pas parce que c’est jour de convention qu’il y aura plus de dessertes que d’habitude. Arme toi de beaucoup de patience car les bus seront rares.

PATIENTE: Et puis ne compte surtout pas sur le fait que tu puisses y entrer. Surtout à la fin de la convention, quand tout le monde part. A moins que tu aimes le contact humain, je te déconseille de sauter dans le premier qui passe. Mais d’attendre les 2/3 suivants : histoire que ça se dilue un peu. Ce qui va être très long mais c’est le prix à payer pour le confort.

Achète ton retour: Si tu prends les transports, achète ton ticket de retour. Sinon, t’es dans la merde. Parce que soit tu vas faire la queue devant les distributeurs, qui va être longue. Soit bloquer l’entrée du bus, ce qui va t’attirer les foudres des passagers.

L’entrée

File d’attente au Toulouse Game Show 2010

NE VIENS JAMAIS LE MATIN: Surtout le premier jour ! Tout le monde est hypé pour l’événement et veut en profiter un maximum. C’est pour ça qu’il va y avoir une queue de folie à l’entrée. Et compte au moins 1 heure avant de pouvoir entrer. Si t’as pas envie d’attendre 3 plombes, viens l’après-midi où il n’y a pratiquement plus personne.

Repère la bonne file: Selon la classe de ton billet, tu vas devoir choper la bonne file. Et là, ouvre grand les yeux parce que souvent c’est indiqué en tout petit. Ce serait con de rentrer dans la queue des présentes alors que t’as pas de billets. Et que tu doives refaire la queue dans la bonne file. Convention de fou !

Prépare-toi à la fouille: Pratique qui n’existait pas il y a 3 ans, c’est pratiquement devenu un rituel. Ouvre ton sac en avance : tu feras avancer la queue plus vite.

Fais gaffe au réadmissions : Certaines conventions proposent la réadmission. Soit une possibilité de re-rentrer dans le salon sans avoir à repayer l’entrée. Ce qui est très pratique pour des raisons que j’aborderai après. Mais attention, contrairement à ce que je pensais, c’est loin d’être une généralité : d’autres salons considèrent que toute sortie est définitive. Que cela soit l’une ou l’autre option, ce n’est pas un problème. Par contre, il est possible que la réadmission soit autorisée puis devienne interdite pour des raisons de sécurité. Donc renseigne-toi avant !

La nourriture

Masamune-kun no Revenge (Takeoka Hazuki/Tiv, Silver Link, 2017)

AMENE DE L’EAU: Vu qu’il va faire très chaud et que tu vas bouger dans tous les sens, la bouteille d’eau est un outil de survie capital. Si tu n’en amènes pas, il va falloir que tu ailles aux toilettes dont la propreté sera proche du néant. Ou pire, que tu ailles en acheter.

N’achète jamais la bouffe de la convention: Parce que ça coûte une blinde pour pas grand chose. 11 boules les 8 yakitoris, 3 pour de la glace pilée : ça fait très mal au cul du porte monnaie. C’est pour ça que tout le monde recommande de prendre sa propre bouffe.

NE MANGE JAMAIS A MIDI: Si par malheur tu n’as pas pris à manger et que tu dois aller l’acheter, ne viens surtout pas faire la queue entre 12 et 14 h. Parce que la file va être monstrueuse et si t’arrives à la caisse, il y a des risques de rupture de stock. Je te conseille de venir avant 12h ou après 15 h. Il y aura de la queue certes mais beaucoup moins.

Mange à l’extérieur: A part s’il est fait moche, je te conseille de manger dehors. Déjà, pour aller prendre un bon bol d’air frais. Et si tu n’as pas amené à manger et que si la convention le permet, va dans des restaurants. Tu vas bien manger et pour un prix qui vaudra le coup.

Prends des vrais repas: Non, s’enfiler 2 paquets de chips, c’est pas un déjeuner. Et puis, la conv va être un bordel sans nom si tu fais un malaise. Et qui dit malaise = annulation de la convention = faillite de la société = plus de conventions = plus de mangas ni d’animes en France.

Les achats

C’est bien de passer des bons moments entre amis mais on est aussi pour claquer quelques biftons.

Toujours prendre du liquide: Même si le paiement par CB devient de plus en plus courant, la plupart des boutiques n’acceptent que le liquide. Et gare à toi si tu n’en as pas pris assez. Les distributeurs automatiques, ça coure pas les rues. Et s’il y en un, il sera pris d’assaut assez rapidement, le laissant à sec très vite. 

N’achète pas dans les boutiques: Les boutiques font partie intégrante du paysage des conventions. Il y en a partout mais paradoxalement, ce sont les stands qui proposent les produits les moins intéressants. Ce sont tout le temps les mêmes d’un stand à l’autre. Pour des prix qui peuvent être assez élevés pour de la qualité parfois plus que discutable. Sans compter que l’écrasante majorité sont des produits non officiels voire contrefaits.

ATTENTION A LA CONTREFACON: Si tu vois que le prix d’un objet est beaucoup plus bas qu’à l’accoutumé, fuyez. En effet, les vendeurs ne se privent pas pour vendre de la CF, bien souvent à leur insu. Aucune catégorie de goodies n’échappe à ce fléau, mais les principales victimes reste les figurines. Une figurine « classique » coûtent au moins 25 €, sauf les petites figurines (hormis les nendos). En dessous, méfie toi et scrutez la figurine de près si t’en as l’occasion. Pour différencier une vraie figurine d’une fausse, je te recommande cet article de La Cité de Nuages

N’achète pas tout de suite: Vu que les boutiques plus ou moins les mêmes produits, je te déconseille de tout acheter de suite. Va faire le tour des autres stands et compare les prix. Bien sûr, si tu trouves un produit exclusif à une boutique, le choix se fait à votre appréciation. Si tu sens que l’occasion ne se représentera pas, fonce. Sinon, attends. 

Négocie: Chose que quasiment personne ne fait parce que c’est pas dans nos habitudes. Mais il est totalement possible d’obtenir des rabais assez intéressants. Bien évidemment, il y a des moments plus proprices à la discussion, notamment en fin de convention. Les boutiques n’aiment pas avoir des stocks : cela les oblige à les emballer, les ramener et les déposer dans un coin. Ce qui est assez relou et c’est encore pire avec les stands de bouffe qui ont surdimensionné les commandes. Donc quitte à perdre un peu de marge, ils sont prêts à casser les prix pour vendre les restes. Donc, profite et essayez d’avoir une petite réduction. C’est toujours ça de pris. 

Les jeunes créateurs, c’est la vie: S’il y a bien un coin que tu dois faire plusieurs fois dans la journée, c’est le coin des artistes indépendants. Les produits sont originaux, uniques et ça permet de faire vivre cette communauté pleine de talent. En plus, les artistes sont super agréables : ils sont ouvert à la discussion et il y a même moyen qu’ils te fasse un petit quelque chose (une dédicace, un petit dessin en plus). Donc, va dépenser toutes tes tunes chez eux parce qu’ils le méritent.

Les cosplays

Une mercy par 天夫人

Évite les éléments imposants: En relation avec les allées étroites et la surpopulation, ton cosplay va prendre super cher durant le week-end. Encore si c’est une simple tenue, ça peut passer. Mais s’il y a des trucs qui dépassent, ils vont se faire démolir en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Parce que malheureusement les gens ne font pas gaffe (ou trop tard). De plus, n’oublie que tu deviendras les porter jusqu’au bout. Pour la santé de ton dos, ne fait pas de créations imposantes. Ou à défaut, prends des matériaux les plus légers possibles.  

N’AMÈNE PAS D’ARMES: Évidemment, au risque de te recaler à l’entrée, ne prends pas des répliques d’armes réalistes. Mais pour pousser la prévention encore plus, sache que tu peux que tu peux te la faire confisquer, même si elle est clairement irréaliste. Ce qui est un scandale (Made in Asia) mais qui, avec du recul, a un petit peu de sens. 

Ne viens pas seul(e): Et c’est encore plus vrai quand tu as un cosplay fragile. Désolé pour tes amis, mais ils vont devoir un peu jouer la sécurité et les porteurs de sacs.

Ne porte pas ton cosplay en dehors de la convention: Pour nous, c’est cool: ça met un peu d’ambiance. Mais tous les autres passants vont se poser des questions et leurs regards sceptiques.

Prépare toi à vous faire prendre en photo: Même si c’était absolument pas prévu à ton programme, il y a 100 % de chances que quelqu’un te demande en photo. En conséquence, trouve une pose à faire. C’est toujours mieux que de rester les bras balants. Si tu es assez réservé, ne t’inquiètes pas: les gens sont très gentils et aimables (très très souvent).

N’oublie jamais ton kit de secours: Amènes une trousse de secours pour retaper ton costume si une personne conne inattentionée te l’explose. Pour les indispensables, du matériel de couture et du tissu.  ça te permettra pas de le sauver mais au moins le faire tenir la journée.

Quand tu veux prendre des photos, 

Demande avant de prendre des photos: Tu n’imagines pas à quel point c’est moche de prendre des photos sauvages. Parce que de 1/ tu feras chier tout le monde à ne pas regarder devant toi de 2/ elle sera floue 90 % du temps et 3/ elle sera infiniment plus nulle que s’il y a une pose. Alors pour le respect de la photographie, demande avant de prendre une photo. Avec un supplément sourire si possible. Dans la même veine, ne photographie pas des cosplayers qui se repose. Tu n’es pas paparazzi, souviens-toi.

PAR PITIE, NE POSE PAS DANS LES ALLÉES: Ne contribue pas au bordel ambiant et cale toi dans un coin où il n’y a personne, s’il te plait.

PASSE PAS DEVANT LES PHOTOS: En étroit lien avec le point précédent, les gens pensent que la Terre va exploser s’ils font foirer une photo. Ce qui est faux puisque c’est leur tronche qui va se faire arracher à la place. Pour éviter cette mésaventure, attends ou faufile toi derrière. Mais dans tous les cas,  sois discret. Parce que c’est chiant de rogner une à une les photos pour virer les gens qui admirait le cosplay alors qu’il était de le champ. Ou de te faire bousculer alors que tu te mettais en place.

« Cosplay is not consent »: Point assez sensible à aborder. Les filles, si vous portez un cosplay un tant soit peu sexy, attendez-vous aux remarques et gestes de méga gros connards beaufs. Bien sûr, tous les mecs ne voudront pas vous toucher le cul ou tout autre partie du corps. Mais des cas arrivent assez fréquemment. Donc, fais gaffe et « étudie » à qui t’as à faire avant d’accepter de poser.

Les mecs, vous l’aurez compris : UNE FILLE PEU HABILLÉE =/= GROSSE SALOPE. Donc, faites pas les relous à les toucher (sans leur autorisation) ou à prendre des photos EXCLUSIVEMENT de leur poitrine. Cordialement.

Ne critique jamais les cosplays: Quand t’es dans une convention, t’es pas sur Internet. Donc, tes commentaires aussi négatifs qu’ils soient, tu te les gardes pour toi. 

Dans la convention

SOCIALISE: Même si tu es avec des amis, les conventions te permettent de partager des moments avec des gens que tu connais pas. Tu es là pour t’amuser et faire ce qu’il te plaît. Tu veux faire du cosplay ? Fais-le ! Ce cosplayeur a un costume magnifique ? Demande-lui une photo ! Un artiste fait des dessins sublimes ? Dis-lui ! Tu te fais chier dans une queue ? Parle avec les gens ! Cela peut paraître difficile aux premiers abords (et c’est le cas). Mais dis-toi que ce sera peut-être l’unique occasion que de le faire.

Ne te permets pas n’importe quoi: Par contre, n’oublie jamais que cela reste un événement social. Donc, ne fais pas le mec (ou la meuf) creepy. Si t’as pas envie de te retrouver dans des story time sur Youtube. En vrac : stalker des cosplayeurs en dehors de la conv, faire des free hugs surprises, etc.

Ne passe pas toute la convention à un seul endroit: Il y a pleins de choses à faire dans une convention. C’est pour ça que ça coûte aussi cher. Donc pour rentabilser ton billet, essaie pleins d’autres choses. T’es aussi là pour ça.

Éclate-toi: Peu importe les merdes qui t’arrivent, n’oublie jamais que tu es là pour t’amuser. C’est pas toujours facile facile mais ne les laisse pas pourrir ton week-end. 

Voilà pour ces conseils. J’ai essayé de tous les regrouper, mais je suis certain qu’il en manque. Et vous, quels sont vos propres astuces pour profiter pleinement d’une convention ? Dites dans les commentaires. Pour ne pas rater nos prochains contenus, vous pouvez nous suivre notre page Facebook. 

Database d'anime, de seiyuu et d'opening sous forme humaine. Joueur de LLSIF à ses heures perdues. Trouvable sur Twitter (@RequiemForFemto) et MAL (xxxPhantom).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :