Quels animes de saison faut-il voir ? (été 2019)

Quels animes de saison faut-il voir ? (été 2019)

L’été arrive et la nouvelle saison d’animes aussi. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous sommes gâtés. Entre les adaptations très attendus et les petites surprises, c’est rare qu’un été d’anime soit aussi attendue. Comme avant chaque début de saison, je vous donne mes avis sur les 10 animes les plus attendus de cet été.

ALERTE SUBJECTIVITÉ : Les avis n’engagent que son auteur.

Dr. Stone

Adaptation du manga scénarisé par Riichiro Inagaki et illustré par Boichi par TMS Entertainment

Résumé

Senkuu et Taiju sont deux amis aux caractères opposés. Le premier possède un esprit cartésien tandis que l’autre laisse parler son impulsivité. Un jour, tous les habitants de Terre sont pétrifiés, eux compris.

Quelques millénaires plus tard, nos deux héros arrivent à sortir de leurs carapaces de pierre. Ils découvrent que la nature a repris ses droits et que la technologie a disparu. Senku et Taiju vont devoir repartir du début de la civilisation pour survivre et libérer les autres pétrifiés.

Mon avis

J’en avais déjà parlé il y a quelques mois dans un podcast, du coup, je vais éviter de me répéter. Le concept reste très original dans le paysage Amitié-Effort-Victoire du Jump. Une tendance qui se retrouve de plus en plus ces derniers temps : Act-age, Neverland. Et c’est tant mieux.

Pour l’histoire, on se trouve dans un monde rétroévolué avec deux personnages opposés comme Jump aime (on est original, mais pas trop), qui nous donne deux ambiances différentes.

D’un côté, Senku nous montre les évolutions de notre civilisation depuis l’âge de pierre. Cet apprentissage se révèle très instructif, ludique et plaisant à suivre. De l’autre, Taiju envoie un côté bourrin à Dr Stone, car tous les survivants ne vous pas collaborer avec nos héros.

J’ai très hâte de voir cette adaptation, car l’histoire est bonne certes, mais aussi ce n’est pas laid. Le trait de Boichi reste aussi impactant et les décors sont OK.

En résumé : RDV, le 07 juillet !

Arifureta Shokugyou de Sekai Saikyou

Adaptation du LN scénarisé par Ryou Shirakome et illustré par Takayaki par White Fox et Asread

Résumé

Hajime Nagamo est un otaku avec une vie rythmée par les nuits blanches et les siestes en cours. Mais toute sa classe (lui inclus) se retrouve dans un autre monde pour sauver l’humanité. Tous les camarades d’Hajime se retrouvent avec des pouvoirs extraordinaires, mais pas lui : il ne peut que transmuter des éléments comme les alchemistes. Comment va-t-il s’en sortir ?

Mon avis

Cette saison nous « offre » trois isekais, donc quand j’aurai développé celui-ci, je n’aurais pas besoin de creuser les autres. Comme tous les isekais, on retrouve le héros otaku qui se fait maltraiter, le personnage féminin fort, mais qui se fait sauver, le bestiaire etc etc.

Si je devais prédire Arifureta, ce serait un mélange de Tate no Yuusha et de Danmachi. Le héros possède une classe nulle et je suis convaincu que le vampire va lui donner un objet qui le rend très fort (à moins qu’il le soit déjà).

En résumé : Isekai n°263

Vinland Saga

Adaptation du manga scénarisé et illustré par Makoto Yukimura par Wit Studio

Résumé

Les Vikings possèdent une réputation de guerriers assoiffés de sang. Thorfinn, fils de l’un des plus grands viking, arpente les champs de bataille pour retrouver l’assassin de son père.

Mon avis

Un anime très attendu que je vais suivre. Mais on ne va pas se mentir : si on suit cet anime, ce ne sera pas pour son histoire (ou du moins, son postulat de base). L’histoire d’un orphelin qui veut venger son père, c’est pas très original comme idée.

En revanche, l’action est un régal pour les yeux (je vous conseille de voir les trailers). Les effets de ralenti et les mouvements de caméra incessants donnent une dimension épique aux batailles, ainsi que la musique. Cela promet beaucoup d’action, de clashs d’épées et de sang.

En résumé : À voir pour l’action et peut-être l’histoire.

Toaru Kagaku no Accelerator

Adaptation du manga scénarisé par Kazuma Kamachi et illustré par Arata Yamaji par J.C Staff

Résumé

Ce spinoff se concentre sur le personnage d’Accelerator, le Level 5 le plus puissant de la Cité académique. L’action prend place après qu’il sauve Estelle Rosenthal, poursuivie par l’Action disciplinaire. Ce groupe compte utiliser Last Order à des fins terroristes. Accelerator se trouve malgré lui au milieu d’un conflit dont il se serait bien passé.

Mon avis

Vous l’aurez compris : si vous ne connaissez rien de l’univers Toaru, accrochez-vous parce que l’anime ne fera pas de rappel. L’histoire se concentre sur Accelerator, l’un des personnages les plus charismatiques de la licence. Comme Misaka, il a le droit à son adaptation dont la structure se rapproche de Railgun.

Ce qui veut dire que l’anime n’aura qu’un fil rouge, au lieu des 12 000 sous-intrigues d’Index. Une histoire qui implique une organisation secrète et Last Order. Ce qui nous promet beaucoup d’action, accompagné de quelques bons moments légers.

En ce qui concerne l’aspect visuel, on sent que c’est dans la moyenne haute de ce que peut faire J.C Staff. C’est très dynamique, lumineux et rempli d’effets spéciaux plaisants pour les yeux.

En résumé : En espérant que le sacrifice de One Punch Man 2 ait servi à quelque chose

Fire Force

Adaptation du manga scénarisé et illustré par Atsushi Ohkubo par David Production

Résumé

Des brigades spéciales de pompiers sont chargées de maîtriser les Infernos, des démons issus d’humains victimes de combustions spontanées. Contrairement aux Infernos, ces pompiers peuvent contrôler leurs flammes. Shinra Kusakabe appartient à la brigade n° 8 et réalise son rêve de gosse. Une enfance sombre marquée parle le décès de sa mère, dont il est responsable.

Mon avis

Encore un anime dont j’ai déjà parlé ici et donc je trouve qu’il ressemble à Blue Exorcist. Déjà parce que Shinra maîtrise le feu, mais aussi car le manga parle d’organisation secrète. Mais la ressemblance s’arrête là : après, on pat sur du shonen classique.

On retrouve le héros orphelin rejeté par la société, le rival un peu benêt, le personnage féminin, le maître. Tous les canons du genre sont sur le pont, mais ils ne sonnent pas clichés. Le tout donne un mélange à la drôle, mais surtout impressionnant.

Tout comme le manga, l’anime est beau. Le design des flammes reste magnifiques, de même pour les monstres. Les personnages ne sont pas hideux et surtout l’intensité des scènes de combat se ressent à l’image et au son.

En résumé : RDV le 06 juillet !

Lord El-Melloi II Sei no Jikenbo: Rail Zeppelin Grace Note

Adaptation du LN scénarisé par Makoto Sanda et illustré par Mineji Sakamoto par TROYCA

Résumé

Waver Velvet, accompagné de son apprenti Gray, se rend au château d’Adra pour le récupérer en guise d’héritage. Mais Luvia conteste ce fait et une bataille commence pour la propriété.

Mon avis

Comme Accelerator, vous aurez besoin de connaître l’univers de Fate pour comprendre la série. Ce spin off se concentre sur Waver, le Master du populaire Alexandre le Grand (aka Rider) dans Fate/Zero, dans une bataille pour la Tour de l’Horloge. Autant dire que si vous ne suivez pas Fate, je vous parle en chinois.

On a été habitués aux spinoffs originaux comme Fate/Kaleid et Emiya-kun no Chi. Cela n’avait rien à voir avec la trame originelle de Fate et c’était tant mieux. C’était créatif et assez divertissant, ce qui tranche avec l’aspect sombre de la licence.

Autant l’inverse n’est pas très rassurant : Fate/Apocrypha était un enfer scénaristique et on semble reparti dans le même délire selon les trailers. Dans les faits, le format ressemble à des enquêtes que notre MC doit résoudre. Pas très clair tout ça.

En résumé : Pas de Guerre sainte, s’il vous plaît.

Isekai Cheat Magician

Adaptation du LN scénarisé par Takeru Uchida et illustré par Nardack par Encourage Films

Résumé

Taichi et Rin se font téléporté dans un autre monde. À l’intérieur, ils découvrent qu’ils possèdent des pouvoirs superpuissants.

Mon avis

… Ben quoi, tout est dans le résumé.

Dumbbell Nan Kilo Motteru ?

Adaptation du webmanga scénarisé par Yabako Sandrovich et illustré par MAAM par Dogakobo

Résumé

Sakurai Hibiki est une lycéenne à l’appétit vorace. Quand elle découvre qu’elle a pris du poids, elle se décide à aller dans une salle de fitness. Accompagnée par Akemi et Machio, son programme alternera entre exercices, diététique et PLS.

Mon avis

Manga Workout a déjà fait une vidéo sur le manga : je conseille d’aller la voir. En ce qui me concerne, cela reste dans la veine des Kirara que l’on connaît (même si ce n’en est pas un). On se retrouve avec un groupe de filles qui font du fitness.

Au programme, on peut s’attendre à des conseils sur la remise en forme et ce qui s’y rapporte. Le tout dans une ambiance plutôt légère : personnages hauts en couleur, exagération et fan service. Tout ce que j’aime bien, tant que ces éléments sont bien dosés.

En résumé : à suivre.

Tsuujou Kougeki ga Zentai Kougeki de Ni-kai Kougeki no Okaasan wa Suki Desu ka?

Adaptation du LN scénarisé par Dachima Inaka et illustré par Pochi. par J.C Staff

Résumé

Après avoir rempli un sondage, Masato se fait enlever par le gouvernement et se retrouve dans un jeu. Mais pas accompagné par n’importe qui, puisque c’est sa mère.

Mon avis

Vous prenez un isekai, vous remplacez l’héroïne par la mère du héros et vous avez Okaasan.

En résumé : Pour ceux qui aiment les MILFs…

Kawaikereba Hentai demo Suki ni Natte Kuremasu ka?

Adaptation du LN scénarisé par Tomo Hanama et illustré par sune

Résumé

Keiki Kiryuu reçoit une lettre d’amour dans son casier, accompagné d’une culotte. A qui appartient cette lettre et cette culotte ?

Mon avis

Une comédie romantique qui semble très classique avec un mec et des filles autour. Les personnages féminins se résume à la calligraphe, la blonde, la loli et la nopan : rien de marquant en soi. En fait, l’anime manque d’originalité : on n’a pas un élément à se mettre sous la dent.

Keiki reçoit une culotte et alors ? Cet élément ne sert rien : l’histoire aurait été la même sans. Du coup, on voit assez vite que l’anime se montre pauvre an contenu.

En résumé : l’opening est bien et c’est tout

Et vous, quels animes allez-vous suivre cet été ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

1 réflexion au sujet de “Quels animes de saison faut-il voir ? (été 2019)”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.